Les Domaines de la Famille de Noùmerchat


 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Défense et Sécurité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Debba_1er

avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Défense et Sécurité   Lun 05 Nov 2012, 2:45 am

1- L'ost :

Si je vous dis que je veux dissoudre l'ost et le reconstituer, ça étonnera quelqu'un?! Je suis sûr que non.
On m'a dit que c'était trop brutal Razz
Mais voilà, le constat actuel, c'est qu'il n'y a pas de compétence dans l'ost & ça fait mal à ... Constater.

Qu'est ce que lui faut, à l'ost?
- Des hommes qualifiés.
- De la visibilité
- De la responsabilité
- De la simplicité

On me dit qu'il y a une réforme en cours. J'aimerai bien la connaître. Ma proposition étant beaucoup plus radicale, & touchant aux fondements même de l'ost, mais n'étant pas du genre à vouloir zapper le travail du précédent coms, ...

Voici ma proposition :

- Annulation des garnisons, pour créer des groupes armés.
- Chaque groupe sera constitué d'un nombre défini de personnes (5 étant le nombre le plus simple).
- Ces groupes peuvent être reformulés & bougés chaque mois, pour avoir plus de mobilité.
- Chaque groupe aura une mission définie. Soutien à une armée, escorte, patrouille, soutien à la défense d'une ville ...
- Des armées (3) quadrilleront le Languedoc (j'y reviendrai dans la traque) & auront quelques groupes armés à leur disposition.
- Les militaires ne seront plus responsables de la sécurité des villes, qu'en soutien.

2- La défense civile :

Je serai pour mélanger maréchaussée, guet & douane, dans un joyau bordel sous la houlette du maire, du lieutenant de guet/maréchaussée et du maire du côté des villes & du prévôt, du côté du comté.

Le guet ou volontaires civiles rempliront la milice (payée à un prix réduit) et un maréchal suit la chose.
Je penserai presque qu'on peut mettre cela dans le conseil municipal des mairies pour encore plus de simplicité & réactivité.

Le prévôt ne se préoccupe que de cela, entre civils sans intervention des militaires.
A moins qu'il y ait une grande menace.

3- La traque des brigands :

En quadrillant le Languedoc d'armées et dans la potentialité qu'il y ait assez de soldats pour y mettre.
Je pense qu'on peut réagir aux alertes de brigandages, en dépêchant une armée avec assez d'hommes pour maîtriser le brigand, quand une plainte est déposée.

Cela sera toujours mieux que les escortes coûteuses & au pif.
Si les résultats sont probants ... On peut maintenir ce système qui n'est pas parfait, mais a l'avantage d'avoir un coût moindre & une précision meilleure.
Revenir en haut Aller en bas
Vanyë

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 05/11/2012

MessageSujet: Re: Défense et Sécurité   Mar 06 Nov 2012, 10:34 am

Alors... Sur le contat, nous sommes d'accord. Je n'ai pas mis les pieds à l'ost depuis ma démission du bleson, mais il semble que l'ost soit devenu un joyeux (et encore, même pas joyeux...) bordel. Les échos que j'en ai, même si pas grand chose ne filtre là-dessus au sein du conseil, c'est que niveau compétence, c'est 0 pointé. Je crois savoir qu'une restructuration est en cours, mais je n'en sais guère plus.

Sur le fond. Je pense qu'il est important de conserver des garnisons, car cela crée un lien entre les soldats. Ils appartiennent à une cité, à une même garnison. Là, dans le projet, il s'agit de créer des groupes armés interchangeables, sans grande appartenance à une structure quelconque, modulables et déplaçables à l'envie. Ce qui a fait la force de l'ost pendant longtemps, ça a été l'animation en caserne justement, et notamment la force dynamique que pouvait impulser l'officier responsable. Je ne vois pas très bien comment on peut organiser une hiérarchie claire dans le projet de créer des groupes armés modulables.

Pour ce qui est des armées, je suis entièrement d'accord, sauf qu'il faut les financer, et assurer une solde au chef d'armée, qu'il soit noble ou non. Car on l'immobilise pendant des mois.

Je propose de revoir la hiérarchie de l'ost, et de sortir le prévôt et le connétable de la hiérarchie militaire. Ils n'ont rien à y faire, car leur rôle n'est pas purement militaire. Surtout si on organise la défense des villes uniquement en mairie. Qu'ils aient une connaissance du fonctionnement de l'ost et qu'ils puissent y avoir accès, ça ne me pose pas plus de problème que ça, mais qu'on les intègre, comme c'est le cas aujourd'hui, dans la hiérarchie militaire, non. Je propose également de définir strictement le rôle du coms dans le cadre militaire, et notamment de lui interdire de virer seul des officiers, comme cela s'est fait à plusieurs reprises (Enduril, Bentich...). Quand un officier est mis en cause, il doit y avoir une procédure et non des mesures disciplinaires décidées par le seul coms.

En ce qui concerne les compétences, il me semble que les officiers devraient se remettre à niveau, et ce de manière obligatoire. Il est peut-être possible de faire des cours par des experts. Il faut faire appel à des personnes qui ont une connaissance technique irréprochable en matière militaire et leur faire dispenser des cours aux officiers. Ils ne seraient pas obligés d'intégrer la hiérarchie militaire s'ils ne le souhaitent pas, mais c'est de connaissances techniques dont manquent cruellement les officiers. Or, jusqu'à maintenant, en tout cas de ce que j'ai pu connaître, on laissait les officiers se débrouiller dans leur coin pour se former. Chacun cherchait (ou pas) à améliorer ses connaissances de son côté, comme il pouvait, selon les informations qu'il trouvait (ou pas). Il faut que la formation des officiers, des sous-officiers et des soldats doit être organisée et structurée.

Il faut rendre à nouveau attractif l'ost, en permettant des promotions, en revalorisant la solde... Pourquoi ne pas créer une sorte d'ordre de chevalerie languedocien, par exemple, qui donnerait encore des troupes ? Nous en avions parlé dans un autre cadre, mais cela pourrait bien s'intégrer dans la défense de notre territoire.
Revenir en haut Aller en bas
Enduril

avatar

Messages : 968
Date d'inscription : 14/03/2010

MessageSujet: Re: Défense et Sécurité   Mar 06 Nov 2012, 12:00 pm

Concernant l'ost, je ne vais pas faire une réponse détaillée au point par point, éventuellement il sera possible de revenir sur certains point ou en aborder de nouveaux au fur et à mesure.

Premier point, l'état de l'Ost actuel. Contrairement à toi Vanyë, j'ai accès partout au sein de l'Ost. Malkav se serait vu opposer un refus à me nommer à un poste d'officier suppérieur que je ne demandais pas, mais m'a demandé tout de même de lui filer plusieurs coups de mains.

Dans un premier temps, coup de main au niveau des tactiques et de la gestion des armées. Je dois avoué qu'il m'a demandé de confirmer ou d'infirmer des propositions faites par des officiers ou des personnes telles que Bentich ou Alandrisse. Tout deux ont été capitaine, tout deux ont conduit des armées, ce qui ne les a pas empêché de sortir des énormités plus hautes que le Mont Aigual.

Lorsque Jorocket a décidé d'avoir la peau de l'Ost et la mienne en particulier, il a posé les bases de l'ost sur des officiers qui pensaient tout connaître sur tout, qui étaient imbus de ça, mais qui n'avaient pas les connaissances suffisantes et la rigueur de mettre en place des bases sérieuses. Rien qu'avec Frederique85, alors qu'elle était Amiral, nous avons passé un temps fou pour remettre en place certains principes qui peuvent sembler évident et au final ne le sont pas.

Actuellement, quoi dire des officiers...

Ce sont pour certains de bons exécutants qui peuvent suivre des ordres précis et peuvent faire un travail administratif donné lorsqu'on le leur demande.

Pour le reste, je suis tombée sur une ost où la vie de caserne se limitait le plus souvent à aller papoter de tout et rien dans tous les bureaux et à tous les endroits possibles. On est submergés par ce tas de paroles qui ressemble surtout à des discussions et des blagues de potaches, comme on en verrait sur les bancs de certaines université. Certains officiers n'ont jamais vu de crise avant celle qui vient de se déroulée et ont clairement démontrés leurs limites. Quand je vois un Sénéchal, plus haut grande actuel parmi l'armée régulière, qui est en nos terres depuis moins d'un an, simple artisan dans le civils, qui demande à la population d'intégrer des lances pour une reprise de mairie, je suis sur le c... postérieur. Lorsqu'il tente de se rattraper en disant qu'en fait, il veut créer sa propre armée et y faire intégrer les lances, alors qu'il n'a pas les capacités physiques et matérielles pour en créer une, j'hésite entre rire ou pleurer.

Les soldats n'hésitent pas à se porter volontaires pour des missions sans passer par leur hiérarchie. Et surtout, il est un point que je trouve extrêmement dangereux, c'est que la plupart des soldats et officiers ne savent pas faire la différence entre ce qui est Res Perrendo et ce qui pourrait être HoRs de Propos.

Hors, nous savons pour l'avoir vécus à plusieurs reprises que de tels comportements entrainent par la suite des incidents plus ou moins graves. C'est en amont qu'il faut faire quelque chose et éviter d'attendre que la situation pourrisse pour intervenir.

Donc oui, l'ost est peut être plein de bonnes volontés, mais elle est construite sur des sables mouvants.

Actuellement, un projet de restructuration est bien tenté. J'ai été consultée à ce sujet et par bien des points je trouve qu'il s'agit d'un très bon projet.

Les points que je trouve positif dans ce projet...

En premier lieu, commencer par un accueil des recrues. Les connaitre un peu, connaitre leurs motivations à entrer dans l'ost. Beaucoup poussent des hauts cris parce que des soldats s'engagent pour gagner mieux leur vie. Je réponds à ça que c'est une motivation louable, autant qu'une autre. A la base, c'est ce qui avait motivé mon engagement à l'Ost. Mais derrière, j'ai eut une formation et un excellent officier qui m'a vite inculqué quelques valeurs fondamentales. Au final, j'ai appris des tas de choses et j'ai laissé près de neufs mois de soldes au comté que je n'ai jamais réclamé. N'oublions pas qu'à mon époque, il fallait courir d'une ville à l'autre pour trouver un morceau de viande et qu'on se débrouillait pour s'équiper. Actuellement, c'est encore le cas par endroit pour la viande et l'équipement, je n'en parle même pas...


Ensuite, c'est que Bbred, qui m'en a soumis une partie, a organisé des modules et des grades de connaissances. Il pense ainsi faire tourner les soldats sur différents postes, au choix, avec pour chaque poste des niveaux de compétences, connaissances et une liste de tâches minimale à avoir accomplies. Les obtenir, en plus du facteur force ou charisme, permettrait d'obtenir des pré-requis pour monter en grade hiérarchiquement.

Actuellement, pour monter en grade, il faut avoir un certain niveau de forces et des connaissances qui ne sont dans les faits même pas présentes. Pire, c'est la même chose pour la marine alors que pour naviguer, ce sont les connaissances universitaires qui sont seules nécessaire, que nous ne semblons pas avoir de personnes capables de diriger un bateau et encore moins connues depuis assez longtemps pour avoir la presque certitude que cette personne ne décampera pas avec une caraque de plusieurs dizaine de milliers d'écus.

Je proposerai pour ma part de revoir les rôles des officiers et du régnant au sein de l'Ost. Malkav qui était l'un des plus virulents pour que le Coms ait tout pouvoir est revenu sur ces positions. Il comprend maintenant le bien fondé d'avoir une structure stable, sur laquelle il peut se reposer. Il a pu voir les dégâts apportés par le comportement de Jorocket, mais il a aussi conscience qu'actuellement, rien n'est possible avec les officiers et la mentalité actuelle pour modifier les choses. En passant, l'Ost trainait des listes rouges de plusieurs années, faites au petit bonheur la chance en piochant un peu partout et bourrées de personnes n'ayant rien à y faire, de morts et d'homonymes.

Le Prévôt doit toujours avoir toute latitude concernant son travail et doit pouvoir sanctionner des manquements par des avertissements, des suppressions de soldes, des gardes gratuites, sans avoir à passer par un officier pour ça, mais avec tout de même un devoir d'information. Un officier qui aurait ses responsabilités bien définies avec lui aussi ses devoirs d'information.

A vouloir déléguer les surveillances des villes un peu à droite et à gauche, c'est le Prévôt qui va tourner en bourrique et il n'a pas que la défense des villes à assurer, mais aussi à faire tourner les maréchaussées. Renforcer au petit bonheur la chance pour X ou Y raison sans que le prévôt n'en soit informé, ce n'est pas correct pour lui et peut tout désorganiser. Faire encore intervenir le maire là-dessus autrement que pour avis consultatif, c'est surcharger encore une personne qui peut avoir autre chose à faire. Je pense qu'un maire a déjà énormément à faire avec l'animation et l'économie de sa ville sans pour autant lui refiler le bébé pour tout. Si il veut plus s'impliquer, qu'il en ait la possibilité, d'accord. Qu'il soit informé, c'est un minimum. Qu'on lui impose encore ça... Moi je serai même d'avis de supprimer la milice des villes et de remplacer par des groupes de maréchaux qui eux rendraient facilement leurs rapports.

Le Connétable, c'est devenu un grand n'importe quoi. Il est devenu inexistant du fait d'avoir collé à cette fonction des personnes qui ne faisaient que du transfert de fonds, occultant toute la partie douanes.

Une organisation en formation de lances, je suis pour, c'est une structure de combat idéale à la base, mais qui seraient rattachées à une caserne pour justement garder un lieu de vie Res Parendo qui est souvent la motivation qui pousse les hommes à rester, à s'investir en créant des liens forts. Elles seraien dirigée par un officier ou un sous-officier avec 3 archers et un coutilier, on peut y ajouter éventuellement encore 3 personnes pour les épauler. Eventuellement une personne qui aurait les capacités et recruterait assez de personnes pour constituer une lance pourrait ainsi gagner sa promotion. Déjà formées en unités, elles deviennent ainsi facilement incorporable et ça peut éviter de devoir passer par des phases fastidieuses de formation.

Parmi les soldats les plus méritants, ceux qui sont au maximum de leurs forces, qui ont montré leurs capacité Res Parendo et de grandes qualités pourraient être regroupés en unités d'élites, du type proposé par Vanyë. Un but pour une caserne pourrait être de réussir à avoir au moins une lance complète de ce type dans sa caserne, ce qui entrainerait pour elle un gros prestige, nous permettant au passage d'avoir des unités d'élite, mais nous en sommes hélas encore très loin...

Revoir le système des soldes, oui. Dix huit écus au lieu de vingt, ça parait énorme, mais lorsqu'on doit se payer de la viande et des armes, refuser des emplois parce qu'on est en disponibilité, faire l'avance de frais parce que les soldes ont du retard ou devoir payer ses soins lorsqu'on a été poutrés, c'est souvent le lot quotidien. La proposition actuelle de payer en marchandises, un peu comme au LD est je trouve déplorable, d'autant que les marchandises sont souvent fournies à des coûts supérieurs à ceux du marché. Bref, personne n'en profite. Des soldats, ça se chouchoute pour les garder. Ca se nourrit pour les avoir en forme. Avant on organisait des fournitures d'armes ou de nourriture en échange de soldes. Souvent on en sortait des marchandises moins chères et nos soldats étaient certains d'avoir un revenu et un merci. Nos forgerons faisaient les armes et aidaient les villes forestières en étant là pour aiguiser les haches. Aujourd'hui, ils se font plus insultés qu'autre chose et doivent tout accepter en se taisant.

Faites tabula rasa de ce qui se fait actuellement et des mentalités qui ont pris racine dans l'ost, recréez quelque chose dont on puisse être fier et pour laquelle on pourrait être amenés à refuser du monde.

Je reprécise que bien souvent, les gens mettaient un pied dans l'armée souvent pour les soldes, puis s'investissaient un peu partout. On a vu énormément de soldats cumuler avec la douane, la maréchaussée, les fonctions de maire et j'en passe. C'est un très bon moyen d'attirer et garder les actifs, surtout si on peut limiter les infections provoquées par les crises d'HeRPès.

_______________________________


Dernière édition par Enduril le Mar 06 Nov 2012, 2:09 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Debba_1er

avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: Défense et Sécurité   Mar 06 Nov 2012, 2:05 pm

J'essayerai de réagir, point par point aux questions soulevées.

1- L'organisation par groupes VS garnisons :

Il y a un problème que j'aimerai voir disparaître. Un officier qui démissionne, il prend avec lui toute la garnison.
C'est le genre de choses que que j'aimerai régler, à vrai dire, par la proposition des groupes.
Il faut que tout les soldats puissent se croiser, se connaître, etc, etc, pour créer un sentiment d'appartenance à une armée & non à une garnison.

Maintenant, il est vrai qu'une garnison permet d'ancrer la personne dans son environnement immédiat, la ville à laquelle il est attaché.

Aussi, j'aimerai bien que l'activité "en ville" de la garnison soit au maximum en halle, avec beaucoup de lieux en commun aux locaux de l'ost.

Si quelqu'un peut proposer quelque chose pour avoir les avantages des deux organisations, je suis preneur.
Une idée, un peu piquée à Enduril, et qu'on marie à la mienne, serait que les plus forts & investis soient "versés" dans des groupes extra-garnison. Ainsi, il y aura une progression "Milice" - "Armée/Patrouille" - "Unité d'élite" - "Chevalerie" qui sera bien délimitée. J'y reviendrai pour plus d'explications.

2- Défense civile VS défense militaire :

J'étais parti sur une défense des villes purement civile. Vous m'avez donné matière à réflexion & je vous en remercie.
Avant le passage de Jorocket, j'avoue que j'aimais bien ce qui était devenu l'ost. J'avais été comte deux mandats plus tôt, & j'avoue que j'avais bien aimé, si on exclut les crises de Cricri & co.

La défense entièrement donnée à l'ost, je ne suis pas contre mais il faut qu'il ait les reins vraiment solides. Ce qu'il n'a pas aujourd'hui.
Je prends même l'idée de la milice de la ville confiée aux militaires de l'ost. Avant, je pensais au guet, mais j'aime bien l'idée !
Je suis même séduit & je me mets à rêver.

J'explique. Les maires emploient 4 miliciens par jour (ce que je trouve excessif) pour un salaire de 16 écus, en général.
Le comté emploie, quant à lui, 1 maréchal par jour, pour un salaire de 18 écus (nouvelle version).

Une pratique qui devient courante, c'est de remplacer cette milices par des volontaires civils, qui ne seront pas payés ou payés à un prix réduit. Je voulais institutionnaliser cette pratique, en confiant cela au guet (ce qui se fait plus ou moins). Dans le volet économique, je dis que ça sera les maires qui seront taxés & si c'est le cas, il vaut mieux alléger leurs dépenses, une manière parmi d'autres.

Il y a aussi le "soucis" qu'avec un peu d'organisation, la milice peut être neutralisée par une bande de brigands & la prise de la ville devient encore plus simple.

Le soucis économique, il est important mais pas du ressort de cette "aile". Le soucis sécuritaire, quant à lui, plaide pour confier la milice à des gens de confiance (ce qu'est le guet & la garnison).

Donc, l'idée c'est de confier la milice à des militaires. 2, 3 ou 4 postes. On s'en fiche (ou presque). Comment? En utilisant un salaire très très bas. Le minimum autorisé (7 écus, me semble) et confier la différence après coup (par dons). La différence, c'est combien? 9 écus pour un salaire de 16 écus, auquel même le maréchal comtal sera soumis. On ne peut demander plus aux mairies, ni différencier le salaire du "maréchal" de celui des "miliciens".

Je trouve que les gardes, c'est un bon moyen pour commencer & en plus, ça permet de faire une surveillance accrue.
J'avais déjà soumis l'idée de confier la douane à l'ost. Le guet devient une sorte d'arrière ban comme il en existait jadis.
Le connétable devient l'intendant en chef de l'ost & le prévôt le responsable de la sécurité intérieure (confiée à l'ost, donc).

La maire là-dedans, il est "versé" dans la garnison de sa ville, avec libre accès pour voir ce qui se passe & communiquer au mieux.
Le lieutenant de l'ost est quant à lui, versé dans le conseil municipal, où il ne peut parler que de sécurité. A moins que le maire l'autorise à autre chose.

3- Conseil militaire :

La structure décrite plus haut soulève une autre question. La définition du conseil militaire à nouveau dans la hiérarchie de l'ost.

Pour le prévôt, je proposerai de lui ôter la responsabilité de la maréchaussée, voir même lui trouver un autre terme pour éviter les confusions. Pour la "police", je ne suis pas contre qu'elle soit sous la responsabilité directe du procureur & du maire. Alors que le prévôt sera entièrement un poste militaire. Avis & suggestions là-dessus?!

Le prévôt, le connétable & le capitaine devenant des personnes gradées à part entière dans l'ost, qui auront le pouvoir qui va avec.

Et à la "sortie", s'ils sont compétents, la possibilité de rejoindre l'ost comme officiers leur sera soumise ainsi qu'à l'état major.
Rien de nouveau, mais un concept qui existait & qui aurait pu fournir l'ost en plusieurs officiers de valeurs.

4- Le financement :

Il faut établir un budget clair qui sera à intégrer dans le budget comtal. Comme c'était fait avant.
Il ne faut pas que le budget de défense soit la variable d'ajustement. Même si le budget ne sera pas énorme, faut pas croire ^^
Je ne sais pas si le bris d'armes est remboursé, mais il le sera. Même si je pense que les soldats doivent s'équiper seuls.

5- Les armées :

Je tiens quand même à mes armées qui patrouillent pour poutrer du brigands avec système de suivi & d'alerte.
Ici, ce sont les soldats expérimentés qui seront envoyés pour créer des groupes inter-garnisons & fournir les armées en bras.

Leur salaire à eux, à 20 écus, je n'y vois pas le moindre inconvénient.

6- L'unité d'élite :

Quasiment une majorité des coms veulent bouger durant leurs mandats. L'unité d'élite, et bien, elle travaille sur cela. [IG & RP]

7- L'ordre de chevalerie :

king
Non, mais là ... Ça sera vraiment rêver grand. Je serai pour un ordre de chevaliers occitans.
Qui peuvent créer des armées & patrouiller dans l'occitanie & aussi, proposer des patrouilles, etc, etc.
Mais ça ... Ce n'est plus rêver ... C'est quasi ... fantasmer Very Happy

8- Les hommes :

Pour que l'ost reprenne des couleurs, il lui faudra des hommes (& femmes) compétents.
Rien ne peut être fait sans ce "dernier" point.
Revenir en haut Aller en bas
Vanyë

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 05/11/2012

MessageSujet: Re: Défense et Sécurité   Mar 06 Nov 2012, 3:21 pm

Pour ce qui est de l'état de l'ost, effectivement, tu en sais plus que moi, car tu y as des accès que je n'ai pas. Quand Jorocket a voulu effectivement avoir ta peau, car c'est bien ce qui l'a motivé (lui et d'autres d'ailleurs, si j'en crois les archives du conseil auxquelles j'ai pu avoir accès lors de mon précédent mandat, et qui me sont fermées aujourd'hui), il n'a pas hésité à mettre l'ost par terre et à provoquer une saignée qu'il considérait comme nécessaire. Car pour lui, les quelques officiers contestataires devaient être remis au pas. C'était dans sa logique de plénitude du pouvoir comtal qui ne souffre pas d'opposition (ce qui démontre s'il le fallait encore la nécessité d'y mettre fin), quitte à jeter le bébé avec l'eau du bain. Nombreux avant lui ont eu cette envie (Alandrisse, Malkav, Ryllas...) mais n'ont pas été au bout. Lui, oui. Ca, on ne peut pas lui retirer No Par contre, il faut aussi reconnaître que l'ost battait déjà de l'aile avant son coup de despotisme, et que le redressement amorcé par toi était loin d'être arrivé à son terme.

Pour ce qui est de ta nomination en tant qu'officier supérieur, je l'ai effectivement proposée au conseil. Comme tu t'en doutes, ma proposition n'a pas remporté un franc succès. Je pense qu'il faut quelqu'un de fort à la tête de l'ost, un général, qui assure une permanence de l'état major et qui sait tenir la baraque. Les capitaines se suivent, les coms aussi, et il n'y a plus de stabilité, à part les officiers d'état major qui sont tous au même niveau et qui, comme tu le confirmes, n'ont pas les compétences requises. Pour être honnête, il faut préciser qu'il était plus facile d'être un bon officier auparavant (quand il n'y avait pas les armées et tout le toutim) que maintenant, où tout est devenu très technique. Je continue de dire qu'il n'est pas normal que les officiers doivent apprendre les bases par eux-mêmes, et qu'ils ne soient pas capables de transmettre leurs connaissances à leurs subordonnés.

Est-ce que la capacité à recruter pour une lance est une compétence suffisante pour être nommé officier ? Je ne le crois pas. On peut être un excellent sergent recruteur (je sais, j'en ai eu sous mes ordres) et un mauvais officier.

Que le prévôt ait lattitude sur les gardes, j'en conviens, mais il ne doit pas être dans la hiérarchie militaire. Ce n'est pas un militaire, et il n'a pas d'ordre à donner à un militaire (outre les aspects relatifs aux gardes).

Pour l'accueil des recrues, je tombe des nues ! Il me semble que c'est une évidence. Je me rappelle que nous avions mis en place un système de tutorat à Alais, avec un ancien responsable d'une recrue, de lui montrer les locaux, de le présenter aux autres, de lui inculquer certaines valeurs... Si on ne commence pas par accueillir correctement une recrue et à l'intégrer, on ne risque pas de les voir rester. Pour la solde, c'est évident que c'est une motivation. En fait, quand je suis entré dans l'ost, c'était parce que je cherchais un métier. J'étais en Languedoc depuis quelques jours, et je me suis dit, pourquoi ne pas faire une carrière militaire ? Et puis je suis resté. Je suis tombé sur un excellent officier moi-même, qui m'a remonté les bretelles quand je faisais des boulettes, qui m'a peu à peu intégré à la gestion et dont j'ai fini par prendre la place. C'est comme ça que ça doit fonctionner. L'émulation interne. Si l'officier n'est pas actif et ne pousse pas ses troupes, ça ne mène à rien. Evidemment, il faut des troupes...

Faire table rase des mauvaises mentalités, oui, mais attention une nouvelle fois aux déménagements ! Changer de locaux ne permet pas de changer les mentalités, c'est même parfois pire.

Quand j'ai parlé d'un ordre de chevalerie, en fait, ce n'était pas une sous-organisation de l'ost, ni même un tremplin pour les bons éléments de l'ost. C'était une structure différente, permettant de renforcer les forces armées et de multiplier les voies de recrutement. Certains ne sont pas intéressés par l'ost, mais pourraient être intéressés par entrer dans un ordre de chevalerie languedocienne par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Enduril

avatar

Messages : 968
Date d'inscription : 14/03/2010

MessageSujet: Re: Défense et Sécurité   Mar 06 Nov 2012, 4:04 pm

Pour la lance, c'est plus ou moins ainsi que je voyais la chose. J'avais précisé un officier ou un sous-officier pour la diriger, éventuellement une personne capable de recruter assez de personne pour en constituer une et pourrait avoir ainsi le grade de sergent recruteur.

Concernant l'ost actuel, comme je l'ai dit, c'est une source de contagion d'HeRPès. C'en est même affolant. Si on ne fait pas table rase de tout ça en reprenant les fondamentaux, ça file droit dans le mur.

Former les officiers, sous-officiers et soldats aux stratégies militaires et au maniement des armées devrait être une logique, avec des questions trouvant des réponses. Le souci actuel, c'est que les officiers semblent penser tout savoir. Certains se basent sur des ouvrages, de qualité ou pas et en sortent imbus de leurs connaissances. Simplement ils oublient une chose, c'est qu'on ne sait jamais tout. Il faut avoir cette modestie de le reconnaître. Tout évolue, des modifications infimes apparaissent, ce qui est vrai un jour ne l'est pas obligatoirement le lendemain. Il faut donc toujours prendre le temps de s'informer de ces questions, ce que beaucoup négligent, quand ils ne lisent pas les manuels une ligne sur deux pour aller plus vite. Pour ma part, autant j'ai la patience de répondre aux questions, encore et encore si il le faut, autant je ne supporte pas ceux qui le prennent de haut en sortant des imbécilités. On se plante ? C'est normal ! On apprend comme ça et on avance. Comme tu le dis, se faire remonter les bretelles parce qu'on s'est planté, c'est normal.

J'ai vu à l'ost des problèmes de discipline qui m'ont laissée un goût amer dans la bouche. Une recrue qui avait déjà un passé militaire, mais ailleurs. Formée dans l'armée du Prince Namay, cette recrue a aussi participé à plusieurs campagnes, dont celles sous le règne de Nebisa. Autant dire qu'elle a des connaissances et compétences que nos officiers actuels n'ont pas. Cette recrue a eut le malheur à plusieurs reprises de vouloir donner des conseils sur des sujets qu'elle maitrisait. Ayant fait parti de la bannière de Pézenas, Alandrisse l'a même pris comme aide de camp lorsqu'elle fut Capitaine de l'ost, bien que je juge ce choix assez péjoratif pour le reste de notre armée. Cette recrue s'est ainsi mise à dos d'autres soldats et les officiers. Elle a subit des attaques de leur part à tous. C'est un comportement que je trouve intolérable, surtout en public, et encore plus lorsque les officiers laissent les soldats de base agir ainsi sans recevoir de réprimandes. Même envers une personne que je n'aimerai pas, si un soldat sous mes ordres se permettait un tel comportement, il en aurait une sanction immédiate. J'ai eut beau chercher, je n'ai vu nulle part l'existence de sanctions. Pour rien, même pour l'insolence.

Faire vivre les casernes sur les halles, pourquoi pas, lorsqu'on a une ost forte, compétente et avec un nombre suffisant de soldats participants. A l'heure actuelle, on a quoi à montrer ? Un manque flagrant d'hommes et de compétences. Pas de quoi pavoiser, mais de quoi faire sourire les éventuels malfrats et ennemis.

L'état des casernes, c'est déplorable. On ne s'y retrouve pas. Les fiches médicales ne sont pas à jour, certains soldats semblent toujours avec moins de 30 en force depuis leur incorporation il y a plusieurs mois. Tous les locaux sont à repenser, réorganiser et j'en passe. C'est le foutoir absolu, au point ou de nouvelles salles provisoires sont créées pour éventuellement remplacer les anciennes.

Que JR et d'autres aient voulu m'évincer, c'est une chose. Mais quand on évince quelqu'un, on s'assure qu'il sera remplacé, surtout lorsque cette personne a prévenu à l'avance qu'elle ne resterait pas. Comme d'habitude, j'ai été virée par lui sans même qu'il daigne m'en informer. On me retirait tout droit, rien de plus. Maintenant, l'histoire dira qui a fait le plus de mal au Languedoc et à l'Ost. Mais c'est vrai qu'avec ma manie de dénoncer ceux qui ne font rien, je me dois d'avoir des retours de bâtons. C'est une des raisons qui font que je ne veux plus m'impliquer nulle part, sauf éventuellement pour quelques conseils, et encore... Il parait que les cimetières sont pleins de personnes compétentes et que nul n'est irremplaçable, ce n'est pas moi qui voudrais faire mentir l'adage.

Pour l'armée, vous oubliez les marins, même si on en trouve jusque Lodève, à mon avis sans doute dans un camp d'entrainement à monter dans les mâts, une ville forestière étant pourvues d'arbres assez hauts pour ça.

Dernière question qui reste posée, et non des moindres...

Qui pour s'occuper de réellement former les officiers ?

Si vous trouvez l'oiseau rare qui accepte cette mission, je lui tire à l'avance mon chapeau et lui souhaite d'avoir toute la chance du monde. J'espère que ce sera assez...

Derniers petits points pour le moment. Veiller à avoir des personnes pour s'occuper de l'armée de réserve de façon sérieuse et en organisant par exemple des sessions de formation et d'entrainements. Déterminer réellement la place de la noblesse en cas d'appel à ses services.

_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Castelreng

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 05/11/2012

MessageSujet: Re: Défense et Sécurité   Mar 06 Nov 2012, 6:22 pm

pardonnez moi de vous couper dans votre débat, mais... enfin voilà, j'aimerais vous donner mon point de vu avant que vous ne mettiez les choses au point. Je vais sans doute redire ce qui aura déjà été dit mais vous aurez au moins ma vision en ce qui concerne la défense actuellement et comme je la verrais bien. Au niveau des villes j'entends car je ne suis pas Ostiens.

Actuellement donc, c'est bien entendu un grand n'importe quoi, les projets de l'actuel capitaine, si vous les trouvez bon Comtessa, j'avoue pour ma part qu'il me font frissonner. Certain point sont cependant intéressant comme le fait de devoir passer de recrue à soldat en ayant accompli certaines tâche mais le reste... Vouloir mettre maréchaussée douane avec l'Ost... Non. Car comme vous l'avez dit ça n'a rien avoir donc rien à faire ensemble.

Ce que j'aurais aimé pouvoir faire durant ces deux derniers mandats c'est bel et bien séparer la prévôté de l'Ost. Si le prévôt à en charge la sécurité des villes du Comté, il ne devrait pas avoir à aller chercher ses gardes parmi les Ostiens mais bel et bien parmi ses maréchaux.

Nous aurions pour la prévoté des maréchaux gardant leur ville la nuit et faisant la surveillance du marché et emplois la journée. Des maréchaux reconnus par le comté et non pas une vulgaire police comtale qu'on oublie au fond d'une tour du chateau. Et pour le travail du prévôt, tout sur place, rapports, dossiers etc un énorme gain de temps, une maréchaussée qui en serait vraiment une.

Les soldats sont là pour la défense du territoire, pour le renfort quand une ville ou une autre se trouve en danger, pour une reprise de mairie, les bonnes vieilles escortes d'autre fois et autres.

L'idée de mettre des maréchaux/ ostiens en place de la milice me semble également une bonne idée d'un coté. Au moins serions nous certain d'avoir des rapports dans les temps. le problème par contre c'est qu'il dépendraient du bon vouloir du maire donc le jour où nous jugeons qu'il en faut 2 au lieu de 3 ou 4 au lieu de 2 et que ce bon maire pense l'inverse, on sera pas dans la mouise. Navré hein mais j'ai de forts mauvais rapports avec certains maires.

Pour ce qui est du role du connétable à présent. Il est vrai qu'actuellement on en aurait pas qu'on s'en rendrait même pas compte puisque les derniers connétables ou derniers conseils, ne savaient sans doute pas qu'il a la charge de la douane. C'est donc l'Ost qui gère ça également, au petit bonheur la chance quand on a droit à tous les relevés de douane dans la journée.Après avoir un peu mis les pieds dans le plat, à force de râler, l'élu a ce poste ce jour fait au moins en sorte que les relevés soient tous là. Mais là ne s'arrête le rôle du Connétable, c'est à lui d'éplucher les relevés, à lui également de transmettre au prévôt le nombres de pabos pour chaque ville, lui a assez à faire avec ses brigades, ses gardes à mettre et plaintes à déposer, lp à accorder, accostage et autres..

Enfin voilà pour le moment ce que je souhaitais dire, sans doute d'autre chose plus tard
Revenir en haut Aller en bas
Enduril

avatar

Messages : 968
Date d'inscription : 14/03/2010

MessageSujet: Re: Défense et Sécurité   Mar 06 Nov 2012, 7:21 pm

En théorie et dans l'idéal Cast, je serai d'accord, sauf que...

Depuis fort longtemps, les escortes ont été abandonnées car trop couteuses. On en mettait en place par le passé lorsqu'il n'y avait pas d'armées et des brigands peu malins. On faisait des patrouilles qui nous donnait une idée de qui se promenait et avec de la chance, on tombait sur un brigand assez stupide pour ne pas chercher à s'attaquer à des cibles plus faciles qu'un groupe.

A cette époque, chaque caserne avait un budget de fonctionnement mensuel et se débrouillait pour mettre en place des missions avec. On les a aussi utilisés comme marchands ambulants entre les villes mitoyennes du comté. Sauf qu'à l'époque, rien qu'en liquidités, le comté avait une trésorerie de plus de 300 000 écus et que les combats se déroulaient comme le tournois de Genève actuel. On se mettait sur un noeud et on brigandait les ennemis. Du moins en théorie, je n'en ai jamais vu l'application, juste une préparation avortée.

Lorsque l'ancien code de la maréchaussée avait été écrit, il prévoyait d'offrir la possibilité aux maréchaux de monter des gardes. Moi-même plusieurs fois, j'ai fait la proposition aux intéressés, demandant des volontaires, je me suis vue opposer un refus des maréchaux civils purs. Les autres cumulaient leurs fonctions à l'ost et la maréchaussée.

Actuellement, si on leur retire les gardes, il ne reste aux soldats que la possibilité de participer à une armée, avec tous les problèmes d'intendance qu'on a pu rencontrer à ce niveau. Les recrues trop faibles ne pouvant faire le déplacement, pour être rentable, une armée doit être constituée de personnes en force et armées.

Si ils perdent la possibilité d'avoir les jours de soldes pour arrondir leurs revenus, quelle motivation pour eux ? De plus, on leur demanderait de reprendre des villes dont on les aurait écartés de la défense ? Que devons-nous choisir ? Privilégier la maréchaussée pour qu'elle soit reconnue ? Privilégier les soldats qui ont aussi besoin d'être reconnus et sont là pour aller au casse pipe pour protéger les villes ? Le Comté ?

Là, c'est vraiment déshabiller Pierre pour habiller Paul. Il faudrait peut être arriver à couper la poire en deux, justement en supprimant la milice et en reportant la défense des villes sur la maréchaussée. Une partie des gardes pourrait être dévolue à la maréchaussée pure, une autre à l'Ost. Le comté remplirait ainsi son devoir de protection. Les maires pourraient être informés, éventuellement consulter et si ils ont peur, ils ont toujours la carte des volontaires ou de remettre en place la milice.

De toute façon, quel que soit le schéma choisit, il faudra des personnes qui se bougent pour transmettre les listes, les informations.

Pour le rôle actuel du connétable, c'est encore plus inadmissible que le connétable actuel est aussi Sénéchal. Mais tant qu'on accepte qu'un conseiller ne fasse rien en occultant ce fait, tant que ce ne sera ni dénoncé par le régnant en place ou sanctionné, pourquoi les choses changeraient ? Si un conseiller peut se permettre de ne jamais passer au conseil, de ne rien faire du tout, en conservant sa place, sans la transmettre, comment voulez-vous que ça bouge ? Si le travail du conseiller est fait par des personnes extérieures au conseil qui le feront bien ou vaille que vaille, comment voulez-vous que ça change ou que ceux qui accèdent au conseil ne pensent pas que c'est le rôle du conseiller comtal que d'avoir son nom sur les murs du château et une ligne à rajouter à son CV ?

Tant qu'on continuera à accepter ce genre de chose de la part des conseillers ou du comte, ça ne bougera pas. On a le conseil qu'on mérite, c'est tout. Se présenter au conseil, ce n'est pas une obligations, mais y accéder et ne rien faire, ou ne pas démissionner lorsqu'on a une indisponibilité qui dépasse le quart du mandat (et je suis généreuse) c'est irrespectueux vis à vis des personnes qui doivent prendre la fonction en charge pour que tout puisse tourner et les dizaines de personnes qui sont derrière puissent vivre correctement. Quand on accède à la fonction de maire, on prend la responsabilité de faire son possible pour que les habitants puissent vivre normalement, sans en pâtir. C'est pareil pour les fonctions comtales. Un simple respect vis à vis des autres. Etre respectueux des autres, est-ce trop demander ? Ou devons-nous prendre des fonctions simplement pour servir un intérêt cosmétique, pouvoir se vanter d'avoir tenu tel ou tel poste en se fichant royalement des personnes qui se retrouvent bloquées, sans aucun plaisir de vivre pour le bénéfice d'un seul ?

_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Castelreng

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 05/11/2012

MessageSujet: Re: Défense et Sécurité   Mar 06 Nov 2012, 8:14 pm

Je sais bien chère Comtessa que ce rêve que j'ai de voir la maréchaussée être une maréchaussée à part entière ne peut se réaliser. Partager les gardes avec les soldats seraient en effet judicieux dans le sens où là aussi ça permettrait un recrutement plus facile. Car comme vous le disiez pour l'ost, la maréchaussée n'étant pas reconnue, peu veulent en faire partie. Il est bien loin Comtessa à nous avions un lieutenant et 2 brigadiers par brigades.
Pour revenir à ces postes de miliciens qui pourraient être pris par les brigadiers - car je suppose que ce seraient eux avant tout là - pour ça il faudrait avant tout avoir un effectif suffisant pour ce faire. Il remonte et ce depuis que je suis en place - sans me vanter là hein ! - mais est encore loin d'avoir au moins un membre par ville.

Beaucoup à faire donc et sincèrement j'espère que tous les projets en cours ici en ce moment verront le jour car c'est là pour moi le vrai Languedoc
Revenir en haut Aller en bas
Debba_1er

avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: Défense et Sécurité   Mar 06 Nov 2012, 9:01 pm

Je pense, Castelreng, que vous touchez un point sensible, là.

Dans la sécurité en Languedoc, il y a un "manque" de vocations & beaucoup de postes à remplir. Faisons-en le tour.

- La maréchaussée (dans son côté, défense civile, que vous avancez)
- Le guet
- L'ost
- La douane
- La milice
- Les bannières

Vous ne trouvez pas qu'on se complique beaucoup la tâche en se répartissant beaucoup?!
Beaucoup d'institutions, c'est beaucoup de travail, des fois en double & beaucoup de postes à remplir.

La maréchaussée, quel rôle doit-être le sien?
L'ost, quel rôle doit-être le sien?
La douane. La milice. Les bannières. Le guet.

Le soucis n'est pas d'habiller Paul en déshabillant Pierre, mais le soucis, c'est d'être optimal.
Pour être optimal, il faut éliminer le plus d’intermédiaires possibles & pour cela, il faut regrouper les fonctions pour éviter de se disperser.

Donc, défense civile ou défense militaire. Couper la poire en deux, c'est une mesure qui aura pour but d'essayer de contenter tout le monde mais pas de façon optimale.

En venant ici, j'avais pour idée de confier la défense des villes à la maréchaussée & aux civils, plus généralement. Mais à l'écoute, je pense que ça ne fera que plus disperser les forces vives de la défense qu'il faut plutôt réussir à faire rassembler.

Il y a beaucoup de maréchaux qui feront d'excellents officiers. Il y souvent eu des prévôts qui auraient fait d'excellents Hauts Officiers. Au lieu de diviser, pourquoi ne pas essayer de rassembler?! Rassembler tout le monde pour un projet de défense ambitieux. Une armée digne de ce nom.

La maréchaussée, le guet & la douane, comme corps constitués disparaissent [des postes, lois & places en moins]. L'obligation à une personne lambda de fournir un rapport pour les miliciens disparait. Beaucoup moins de contraintes. Une organisation claire dans l'ost. Un conseil militaire élu avec autorité & pouvoir sur cet ost.

Pour "remplacer" la maréchaussée, un procureur peut très bien se charger de cela. Ainsi que des brigadiers désignés par le maire/proc & qui sont dans son conseil municipal où ils travaillent. Sur les plaintes pour brigandages, j'avoue que j'ai du mal à voir le rôle précis du prévôt (ou prévôt adjoint) qui fait surtout la liaison entre le lieutenant & le procureur. Un procureur peut très bien recevoir une plainte, mener une enquête & lancer le procès. S'il lui faut de l'aide, un procureur adjoint fera l'affaire.

Si un maire souhaite suivre l'application de ses décrets, il fait nommer des brigadiers & suit lui-même le procès. Du début à la fin (comme demandé par Vanye) & ce, à sa charge.

Une victime de brigandage déposera d'elle même plainte dans une salle de plaintes, ouverte en gargote & pour un acte contre le Languedoc, le procureur s'auto-saisit.

On rétrograde tout les officiers actuels de l'ost, on y verse les maréchaux & toute personne désireuse de s'impliquer dans la défense, quitte à aller les chercher un par un. Les plus compétents seront les lieutenant de l'ost, chargé de la défense de la ville. Un nouveau vient ... Il n'a pas besoin de choisir entre 5 institutions, il ira à l'ost dont un lieu de recrutement & de communication sera en gargote.

Simple et efficace. Il faudra évidemment concilier les égos de chacun.
Mais ça aura l'avantage que la sécurité ne soit pas tentaculaire, comme ça l'est actuellement.
Revenir en haut Aller en bas
Castelreng

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 05/11/2012

MessageSujet: Re: Défense et Sécurité   Mar 06 Nov 2012, 9:33 pm

Hum ....? mais dans ce cas Messire Debba où placez vous le prévot et le connétable ? Ils ne sont ni l'un ni l'autre militaire quels seront alors leurs rôles ?
Car comme me l'a dit à mon arrivée un soldat de Montpellier " vous n'êtes pas notre supérieur nous n'avons d'ordre à recevoir de vous"
Revenir en haut Aller en bas
Vanyë

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 05/11/2012

MessageSujet: Re: Défense et Sécurité   Mar 06 Nov 2012, 10:09 pm

Debba_1er a écrit:

Pour "remplacer" la maréchaussée, un procureur peut très bien se charger de cela. Ainsi que des brigadiers désignés par le maire/proc & qui sont dans son conseil municipal où ils travaillent. Sur les plaintes pour brigandages, j'avoue que j'ai du mal à voir le rôle précis du prévôt (ou prévôt adjoint) qui fait surtout la liaison entre le lieutenant & le procureur. Un procureur peut très bien recevoir une plainte, mener une enquête & lancer le procès. S'il lui faut de l'aide, un procureur adjoint fera l'affaire.

Si un maire souhaite suivre l'application de ses décrets, il fait nommer des brigadiers & suit lui-même le procès. Du début à la fin (comme demandé par Vanye) & ce, à sa charge.

Une victime de brigandage déposera d'elle même plainte dans une salle de plaintes, ouverte en gargote & pour un acte contre le Languedoc, le procureur s'auto-saisit.

On rétrograde tout les officiers actuels de l'ost, on y verse les maréchaux & toute personne désireuse de s'impliquer dans la défense, quitte à aller les chercher un par un. Les plus compétents seront les lieutenant de l'ost, chargé de la défense de la ville. Un nouveau vient ... Il n'a pas besoin de choisir entre 5 institutions, il ira à l'ost dont un lieu de recrutement & de communication sera en gargote.

Simple et efficace. Il faudra évidemment concilier les égos de chacun.
Mais ça aura l'avantage que la sécurité ne soit pas tentaculaire, comme ça l'est actuellement.

Alors, deux choses.

Le procureur, il poursuit, il ne gère pas de la maréchaussée. Il peut superviser, mais franchement, ce n'est plus de l'implication qu'il va falloir pour les personnes qui veulent être élues, mais du dévouement. Or, je rappelle quand même que nous ne sommes pas contraints à passer notre vie à gérer des choses In Gratibus, et que l'implication dans un conseil ne signifie pas y passer sa vie. Il est vrai, cependant, que lors de mes premiers mandats de conseiller (ça remonte à loin...), les procédures, j'allais les chercher directement dans les brigades, et c'est moi qui gérais les brigades (notamment la justice de proximité, la réunion des preuves, l'ouverture de la procédure). Mais l'activité judiciaire était normale. C'est possible quand l'activité judiciaire est normale, pas quand elle est parasitée comme elle l'est depuis des lustres par du brigandage de grande ampleur. D'ailleurs, j'ai même demandé à mon procureur adjoint si je devais toujours aller dans les brigades de la maréchaussée pour récupérer les procédures. Il m'a regardé d'un air bizarre...

En ce qui concerne l'ost... Rétrograder les officiers de l'ost ? Je ne vous conseille pas ce genre de mesures très injustes pour ceux qui s'investissent quand même dans la défense, tout incompétents et imbus de leur compétence qu'ils puissent être. C'est d'ailleurs pourquoi je suis contre le fait que le coms ait pouvoir pour rétrograder qui que ce soit, où que ce soit. Sur quelle base, d'ailleurs ? Ou alors il faut une procédure claire là-dessus, parce que pour casser une carrière, il n'y a pas forcément besoin de virer un officier, on peut juste le rétrograder. Ca aura le même effet.

Réunir les corps, c'est réduire certes les postes, mais c'est aussi augmenter la charge de travail de chacun. Je ne suis pas certain que tous aient la même disponibilité pour remplir toutes les tâches qui en découleraient. Pour ce qui est des bannières, c'est simple, on les supprime. On aurait jamais dû autoriser leur création, de toute façon. Ca a été une bêtise monumentale qui a justement fait beaucoup de mal à l'ost à une époque, et elle ne s'en est jamais vraiment remise.
Revenir en haut Aller en bas
Vanyë

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 05/11/2012

MessageSujet: Re: Défense et Sécurité   Mar 06 Nov 2012, 10:14 pm

Enduril a écrit:


Pour le rôle actuel du connétable, c'est encore plus inadmissible que le connétable actuel est aussi Sénéchal. Mais tant qu'on accepte qu'un conseiller ne fasse rien en occultant ce fait, tant que ce ne sera ni dénoncé par le régnant en place ou sanctionné, pourquoi les choses changeraient ? Si un conseiller peut se permettre de ne jamais passer au conseil, de ne rien faire du tout, en conservant sa place, sans la transmettre, comment voulez-vous que ça bouge ? Si le travail du conseiller est fait par des personnes extérieures au conseil qui le feront bien ou vaille que vaille, comment voulez-vous que ça change ou que ceux qui accèdent au conseil ne pensent pas que c'est le rôle du conseiller comtal que d'avoir son nom sur les murs du château et une ligne à rajouter à son CV ?

Tant qu'on continuera à accepter ce genre de chose de la part des conseillers ou du comte, ça ne bougera pas. On a le conseil qu'on mérite, c'est tout. Se présenter au conseil, ce n'est pas une obligations, mais y accéder et ne rien faire, ou ne pas démissionner lorsqu'on a une indisponibilité qui dépasse le quart du mandat (et je suis généreuse) c'est irrespectueux vis à vis des personnes qui doivent prendre la fonction en charge pour que tout puisse tourner et les dizaines de personnes qui sont derrière puissent vivre correctement. Quand on accède à la fonction de maire, on prend la responsabilité de faire son possible pour que les habitants puissent vivre normalement, sans en pâtir. C'est pareil pour les fonctions comtales. Un simple respect vis à vis des autres. Etre respectueux des autres, est-ce trop demander ? Ou devons-nous prendre des fonctions simplement pour servir un intérêt cosmétique, pouvoir se vanter d'avoir tenu tel ou tel poste en se fichant royalement des personnes qui se retrouvent bloquées, sans aucun plaisir de vivre pour le bénéfice d'un seul ?

Ca, tout le monde est d'accord. Nous avons deux conseillers inactifs depuis le début qui occupent des postes que d'autres pourraient avoir et dans lesquels ils s'investiraient très certainement. Bloquer un poste au conseil ainsi est effectivement lamentable. Mais une fois que l'on a dit cela, on fait quoi ? Le coms n'a pas pouvoir pour virer un élu, je crois ? Dès lors que les autres ne libèrent pas la place, on fait comme on peut. Alors oui, Serpentis est peut-être sénéchal et connétable à la fois, mais au moins il a accepté de prendre le boulot et d'en faire un minimum.
Revenir en haut Aller en bas
Enduril

avatar

Messages : 968
Date d'inscription : 14/03/2010

MessageSujet: Re: Défense et Sécurité   Mer 07 Nov 2012, 12:27 am

Je commencerais par te répondre Vanyë ce que j'ai dit de vive voix à Malkav. Actuellement, vous avez des conseillers qui ne font pas le travail qu'ils devraient faire ou même qui sont totalement absent. Rien n'est dit, aucune sanction n'est prise. Au minimum, on demande à la personne de bien vouloir se mettre au travail, puis si rien n'est fait, de bien vouloir laisser sa place à plus motivé et enfin, si toujours rien n'est fait, pourquoi la garder au conseil ? Autant que ce soit public et qu'elle soit virée, voire dans l’extrême mise en procès pour avoir paralysé le travail du conseil. Je parle là bien sûr pour les absences de longue durées.

Actuellement, ce n'est pas le cas et rien ne filtre. Il se passe quoi ? Une partie de vos conseillers peu actifs ou fantômes repartent pour une nouvelle tournée. Vu leur place sur leur liste, ils peuvent tout à fait être élus et ils vont à nouveau gangréner un conseil de la même manière. Officiellement,ils peuvent présenter un bilan positif, ils ont participé à un conseil et on ne retient rien contre eux.

En cautionnant ce genre de comportement, c'est ce qu'on récupère, tout comme on récupère une personne qui ira dire autour d'elle que le conseil, c'est génial, on n'y fait rien. Voilà le résultat. Ne rien dire, ne rien faire, ça a ses limites et tout le monde n'est pas beau et gentil.

Concernant les officiers de l'Ost. Certaines casernes sont dépourvues de Lieutenant et Bbred est en train actuellement de rétrograder les Sénéchaux en supprimant les secteurs pour rendre à chaque caserne son identité propre. Un bien, un mal, ça c'est autre chose, pour ma part, je trouvait qu'un Sénéchal en charge de conduire une armée sur un secteur, d'aider les officiers du secteur, c'était une idée intéressante, mais un Sénéchal qui actuellement est un Lieutenant +, je ne vois effectivement pas l'intérêt.

Concernant les idées de Debba...

Donà Jayzabelle a été claire. Elle a actuellement beaucoup à faire rien qu'avec la gestion économique et à l'animation de sa ville. Vanyë aussi, beaucoup de maires lancent des procédures et ne suivent pas. Tu veux leur imposer de faire des procès dans ces conditions ? Je rappelle que par le passé, on avait interdit aux maires d'ester en justice parce qu'ils n'avaient pas la formation pour et que c'était nid à fautes de procédure et à relaxe. Surcharge aussi pour la Cour d'Appel.

Je rejoint Vanyë sur le fait que ce n'est pas au procureur de s'occuper les enquêtes, de la collecte des preuves et de la mise en forme des dossiers de plainte. Même si on a de tout temps des personnes qui ont cumulées les fonctions à l'ost et à la maréchaussée, ce n'est pas le cas de tous. Enormément de personnes ont des a priori négatif sur tout ce qui est militaire. Colle tout à l'ost et tu verras les vocations qui ne sont pas si nombreuses diminuer.

Tu veux donner aux maires la charge de nommer des douaniers, des maréchaux et autres ? Tu cherches quoi ? A faire des villes franches ? Je te rappelle au passage que la justice et la sécurité sont du ressort du comté. Un Coms par son allégeance à la couronne se retrouve investit de ces fonctions, pas les maires. Qu'ils proposent des noms, passent des annonces sur leur affichage mairie ou dans leur courrier, pourquoi pas, mais déjà à l'heure actuelle, j'ai entendu plusieurs fois des maires râler parce qu'ils devaient faire le recrutement, ça sera quoi si tu le leur files d'office ?

Autre point. On a mis des années avant de faire prendre aux maréchaux les bonnes habitudes de venir travailler dans leurs bureaux, d'y regrouper les archives pour pouvoir avoir un suivit, en particulier des récidives, alors que certains s'entêtaient à le faire dans les conseils municipaux. On avait même ouvert aux maires la possibilité d'entendre et de voir ce qui se passait à la maréchaussée pour des suivis de leurs plaintes. Ils pouvaient ensuite contacter le prévôt en cas de problème pour régler les choses. Ca ne se fait plus ?

Les officiers de l'Ost, les douaniers et au moins les Lieutenants de maréchaussée avaient accès aux conseils municipaux et en faisait parti d'office, ce qui permettait de faire le lien avec leurs institutions respectives. C'était beaucoup plus efficace ainsi et le maire se sentait beaucoup moins abandonné. Pourquoi cela a été abandonné ? Pourquoi ne pas remettre ça en place ?

Enfin, je campe sur la position qu'en retirant totalement les gardes à l'ost, on rend la fonction moins attractive. Déjà qu'il faut trouver ceux qui ne sont pas viscéralement opposés à ce qui est militaire, et il y en a à foison, mais en plus ils auront quoi comme avantage à appartenir à l'ost ? D'autant que de constituer des armées avec des personnes n'étant pas à fond en force et en armes, c'est pas vraiment d'un bon rapport qualité prix.

Autre point que j'ai oublié tout à l'heure. Tu as oublié ce que c'était que de passer la solde d'un jour de travail à l'ost pour un morceau de viande ? Combien de jours sont nécessaires pour être au summum de sa force ? Près de 3 mois et demi... Combien de jours de soldes pour s'offrir une épée ou un bouclier ? Surtout que ces produits sont taxés actuellement ? Alors qu'on doit s'acheter des vêtements, qu'on doit veiller à ne pas négliger son intelligence ou son charisme ? Les sacrifices nécessaire ? Moi je n'ai pas oublié ce que j'en ai bavé avec une solde de 20 écus. Eux en ont au mieux 18.

Pour les bannières, elles sont plus ou moins inexistantes, au mieux on trouve maintenant des mesnies avec des personnes polyvalentes. Mieux, Pézenas a incorporé ses hommes d'armes à la caserne de Béziers pour protéger la ville.

Je pense vraiment qu'on doit se souvenir du passé, en reprendre ce qui a fait ses preuves et l'améliorer pour ne pas répéter les erreurs qui ont été faites.

_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Debba_1er

avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: Défense et Sécurité   Mer 07 Nov 2012, 7:57 am

J'aimerai poser un principe, ceux qui me connaissent le savent déjà. Les autres, vous me découvrez. Dans les pré-campagne électorale, j'essaye de trouver de nouvelles idées en sortant des sentiers battus. Si je fuse d'idées, elles sont à débattre et celles qui prennent le consensus, elles seront dans le programme. Ces idées ne sont pas forcément uniquement miennes. 

Point par point, 

Pour les mairies, je ne veux pas en faire des villes franches. Il ne faut pas pousser. 
Il y a une crise de motivation en Languedoc, le rôle du maire est d'animer sa ville. Qui mieux que lui peut savoir qui peut bien pourvoir à un poste?!

Ce n'est pas un porte parole qui est dans une ville lambda qui saura qui peut remplir le rôle du médiateur dans les huit autres villes. 

Donner des accès à des maires, qu'ils n'avaient pas avant, ce n'est pas non plus les charger de fonctions. C'est uniquement les décharger du bon vouloir de X ou Y pour avoir des informations.

Et pour finir, le comté récupère entièrement la sécurité. En usant d'une partie du budget municipal. 2, 3 ou 4 postes de miliciens qui reviennent à l'ost, en plus du poste de maréchal. C'est un formidable travail régulier. Si on perd un peu en salaire (jusqu'à avoir les missions de patrouilles) , on gagne beaucoup en régularité et activité. Un point non négligeable.

Pour le prévôt, et le connétable. J'ai comme l'impression que je ne suis pas dans le même comté qu'il y a des mois et c'est assez grave, je trouve. 

Dans le passé, le prévôt et le connétable étaient considérés comme des hauts officiers dans leurs domaines respectifs (Gardes et Intendance). Pour moi, ceux sont là leurs places et celui qui conteste cela, direction le cachot. C'était écrit noir sur blanc dans l'ancien code militaire. 

Donc, une place de sénéchal chargé de son domaine et plus haut gradés dedans. Ils peuvent donner des ordres à tout le monde dans ces domaines, exceptés capitaine et comte qui sont au-dessus.

Pour la rétrogradation. Je vous l'accorde, Vanye. N'allons pas utiliser des procédés qu'on réprouve. Néanmoins, il faudra faire le tri dans les officiers. Donner une période de formation à ceux qui souffrent de lacunes. 

Pour les militaro-sceptiques, c'est un non-problème à mon sens.
L'idée même qu'on admette qu'on puisse travailler dans la sécurité, sans s'accommoder des contraintes de la vie ostienne, c'est avoir les avantages de l'ost sans ses contraintes. Tant que ça existe, l'ost perd son attrait. Tant qu'on essayera de contenter tout le monde, on ne fera que de muserettes.

Les civils qui veulent défendre en cas de pépin, c'est à l'arrière ban / guet qui est leur place. Ils seront appelés en cas de mobilisation, mais les missions régulières de défense n'est pas pour eux.

Au mieux, faire des appels réguliers pour des entraînements militaires pour l'arriere ban comme tu le suggérais si bien.

Pour les plaintes. Il faut différencier deux types de plaintes. 

Les plaintes suite aux infractions au coutumier, dans ce cas, c'est à l'appareil judiciaire du comté d'agir.
Les plaintes suite aux infractions aux décrets municipaux, dans ce cas, c'est à l'appareil judiciaire de la mairie à agir. 

Que le procureur ne puisse pas faire face au traitement intégral du premier cas. Je peux facilement le concevoir et je n'ai rien contre qu'il y ait une personne qui traite ces plaintes de la plainte à la mise en accusation. Procureur adjoint, donc.

Que le procureur doive poursuivre les procès du deuxième type, ce n'est pas une réelle obligation, puisque justement, les maires peuvent ester en justice. Ce sont leurs décrets, après tout. Les maires auront la possibilité de recourir à des 'professionnels' de la justice pour gérer cela, s'ils le souhaitent. Au sein même de leur conseil municipal. Si jamais la procédure n'est pas suivie, ou traîne en longueur, le juge relaxe tout simplement. On n'a pas a s'encombrer l'esprit pour un procès d'un esclavagiste ou escroc qui aurait vendu 10 deniers aux delà du prix max.
Revenir en haut Aller en bas
Vanyë

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 05/11/2012

MessageSujet: Re: Défense et Sécurité   Mer 07 Nov 2012, 8:47 am

Sur ce que doit faire Malkav ou non des absents, c'est à lui de décider. Je rappelle qu'il est tout puissant. Certains d'entre nous lui ont dit que les deux devaient partir. Après...

Si le projet de Bbred, c'est de rétrograder les sénéchaux, je pense que c'est une connerie. Pardonnez-moi le terme, mais franchement, j'aurais été militaire, avec grade de sénéchal, et on m'aurait rétrogradé au rang de lieutenant, j'aurais tiré ma révérence. A certains moments, il ne faut pas prendre les gens pour des imbéciles. Si on a nommé des personnes qui n'avaient pas le niveau pour être sénéchal, c'est tant pis. Sinon, on en revient à la position de Jorocket qui considère qu'un avocat qui n'a pas passé le nouvel examen qu'il met en place est incompétent et il le vire. On ne peut revenir sur des nomminations uniquement parce qu'on considère qu'elles n'auraient pas dû avoir lieu. Ou alors on monte un dossier pour prouver l'incompétence du sénéchal en question, et on le rétrograde de manière claire et motivée. C'est cette tambouille interne que je ne supporte plus en Languedoc. On vire les gens comme ça, on les rétrograde, on modifie tout sans prendre l'avis... Certaines casernes sont dépourvues de lieutenant ? Ce n'est pas nouveau. Mais je suppose que du coup, quelqu'un fait le boulot, un sergent, ou un soldat, ou le type qui se retrouve tout seul, comme a pu l'être Osmose à une époque à Alais. S'il fait le boulot, on lui file le grade, qu'il ait une compétence particulière ou non. Ca s'appelle de la reconnaissance, et c'est comme ça qu'on motive les personnes à s'investir. Combien de temps Osmose est restée à la tête de la garnison d'Alais sans avoir été nommée officier ? Les sénéchaux sont des lieutenants + ? Pourquoi ? Parce qu'ils n'ont pas la compétence ? Il faut peut-être la leur donner, y compris de force. Ne pourrait-il s'agir là du rôle du capitaine par exemple, à défaut d'une autre personne désireuse de s'investir ? Enduril, tu avais mis en place un questionnaire au bleson pour les officiers, avec obligation d'y répondre dans un court délai. Cela avait permis de démontrer les lacunes de chacun, et je dis bien de chacun. Je pense que l'idée était bonne, et qu'elle permet de faire prendre conscience à chacun de ses limites. Enfin, moi, je reste attaché à l'idée de mettre un sénéchal par secteur, et un officier par garnison.

En ce qui concerne la nécessité de conserver la garnison, Debba, votre idée de limiter les démissions collectives ne me paraît pas justifier la disparition pure et simple des garnisons. Certes, nous avons eu des déboires avec cela par le passé, mais la vie de caserne est indispensable pour assurer une liaison. Sinon les soldats feront partie d'un grand tout, et la solidarité en prendra un sérieux coup. L'idée de traversée le comté pour venir renforcer ta garnison quand elle est en alerte, tu l'acceptes sans problème. La même chose pour un groupe armé dont tu ne connais pas les membres, tu risques d'avoir des défections. Je ne dis pas que c'est bien, je dis que ça peut arriver. Et les officiers qui démissionnent avec la garnison entière, ce n'est quand même pas si fréquent. Il y a eu une époque comme ça, parce qu'on avait des officiers qui éthiquement ne tenaient pas la route. Quand j'ai démissionné, je n'ai pas fait de la retape pour emporter le maximum de personnes avec moi. Je n'ai rien dit à la garnison de Narbonne (ou Carcassonne, je ne sais plus ?) que je gérais en intérim à l'époque, pour ne pas entraîner une saignée de l'ost, pour une décision qui au final m'était personnelle.

Pour les bannières, je sais bien qu'elles sont quasiment inexistantes. Mais je continue à dire que ce fut une erreur de les autoriser. D'ailleurs, on a vu ce qu'a fait le premier autorisé à en créer une avec la garnison d'Alais...

Pour ce qui est des soldes, c'est une évidence qu'une solde à haut niveau attire plus, même si ce n'est pas cela qui fera faire fortune. J'ai toujours trouvé hallucinant que les soldats doivent s'équiper eux-mêmes. Se nourrir, encore, et acquérir en force, on peut considérer que c'est l'obligation de s'entraîner physiquement, mais payer bouclier et épée, ça, je n'ai jamais compris. Je me rappelle avoir été blessé gravement au combat lors d'une attaque d'une armée brigande, il y a quelques années. J'ai brisé mon épée, que j'avais payée de ma poche, et j'ai été indisponible un bon moment. Et qu'est-ce que j'ai eu au final ? Une médaille... M'a-t-on remboursé mon épée ? Non... M'a-t-on donné un dédommagement pour l'indisponibilité, sachant que j'étais noble et que je ne pouvais travailler de mes mains, dans une cité qui n'était pas la mienne ? Non... C'est le genre de comportement du pouvoir comtal qui finit par lasser et par entraîner de la défection dans les rangs. Donc, pour moi, l'équipement devrait être fourni par le comté, avec une durée d'engagement minimal pour chaque recrue, sous peine de devoir rembourser les équipements fournis. Sinon, quand on monte une armée, il faut au moins la pourvoir en matériel.

Pour ce qui est de l'accès du maire en garnison, bof... Pas que je méfie, mais je ne vois pas ce que le maire irait y faire. De plus, on a déjà vu des maires "bizarres", et s'ils ont accès en caserne, ils ont accès à des informations confidentielles. Je pense qu'il est plus logique de permettre à l'officier de la garnison d'avoir accès au conseil municipal et d'apporter son éclairage sur les points de la défense.

Pour la possibilité d'ester en justice, effectivement, je l'avais faite interdire, parce que c'était du grand n'importe quoi. Ca l'est toujours d'ailleurs. Mais il semble qu'on ne puisse pas interdire ce qu'In Gratibus, Aristote a permis. Je ne sais plus où j'ai vu ça, mais je l'ai vu quelque part. Il faut donc encadrer, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui. Quant à la charge de travail du maire, je l'ai été une semaine à Nîmes, et franchement, j'ai débarqué de ma campagne. Complètement perdu ! Je ne savais même pas quoi faire... Alors, effectivement, je pense qu'il faut concentrer les maires sur le travail de maire, qu'ils le fassent bien et qu'ils n'aient pas l'impression de crouler sous des charges qui, finalement, ont toujours appartenu au comté.

Revenir en haut Aller en bas
Debba_1er

avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: Défense et Sécurité   Mer 07 Nov 2012, 9:52 am

Baron, juste pour situer l'avancée de ma réflexion. Je l'ai dit avant, mais je le répète, de façon claire parce que dans le flot des paroles ^^

1- Pour les rétrogradations : Vous m'avez convaincu.
Des questionnaires pour situer le niveau. Des missions & formations pour combler les lacunes. Laisser une grande chance à ce sujet.
Et si jamais, le niveau n'y est pas vraiment, une cour martiale décide d'une éventuelle rétrogradation.

2- Pour les garnisons : Vous m'avez convaincu aussi.
J'ai proposé qu'on garde les garnisons et donner un peu plus de travail grâce à la masse salariale des milices municipales.
Néanmoins on fait en sorte qu'il y ait des missions régulières pour les plus avancées, avec regroupements inter-garnisons pour les plus expérimentés, pour des missions de nettoyage avec armées, ou simples escortes. (Les patrouilles à l'ancienne ne servant à rien).

3- Pour les soldes : J'ai proposé un retour vers les 20 écus pour les missions de déplacements.
Et une baisse pour 16 écus pour les missions de garde.
Évidemment, on y ajoute le remboursement du bris d'armes & les frais de soins.

Éventuellement, créer un fond de soutien pour l'ost avec filières économiques. Pour s'équiper, se nourrir, etc, etc. A moindre prix. Qui sera à "nourrir" par les soldats eux-mêmes. Ainsi, une garde qu'on fait gratuitement à un endroit X, son salaire ira dans le fond et peut financer la viande d'un soldat dans une garnison Y.

Le soucis de fournir les soldats en armes, c'est qu'ils peuvent se barrer derrière sans rien rembourser & c'est une perte sèche qui peut rapidement devenir handicapante pour le comté. Néanmoins, équiper les "anciens" soldats après un certain temps d'engagement, je pense que c'est jouable.

4- Accès du maire à la garnison : Pas convaincu, par contre Very Happy
Franchement? Quelle information est si confidentielle à la garnison. Aucune.
"Pire", une caserne, on peut y entrer sans trop de soucis. Suffit de postuler.
J'avais même réussi à m'introduire dans trois casernes, avec de fausses identités quand j'étais jeune. Comme ça, pour vérifier la sécurité.

Ouvrir la caserne au maire, permet à mon sens, d'annuler cette aversion qu'ont les "civils" des "militaires".
La grande muette s'ouvre ... Peut être que les maires n'y mettront même pas les pieds, s'ils ont les informations dans leur coin.
Mais au moins, ils n'auront pas un avis systématiquement négatif ... Qu'on a souvent, de choses qu'on ne connait pas.

5- Le pouvoir d'ester en justice : Du moment que ça reste à propos des violations aux décrets municipaux, ça me va personnellement.
Les autres infractions, évidemment, faut pas pouvoir le faire.
S'ils font n'importe quoi ... Tant pis pour eux, le juge acquittera.


A chaque fois, c'est juste donner la possibilité et ne rien obliger. Tu le fais si tu le souhaites. Tu ne le fais pas si tu ne souhaites pas.
Cela donne une latitude aussi d'avoir une politique municipale. Et le rôle premier & principal, ça reste l'animation & la gestion économique de la ville.
Revenir en haut Aller en bas
meval
Invité



MessageSujet: Re: Défense et Sécurité   Mer 07 Nov 2012, 1:25 pm

Si je peux me permettre...

J'avoue ne pas avoir tout lu, et je le ferai dès que possible, mais je voulais apporter mon expérience de "guet" puisque j'ai moi même sollicité les Uzétiens pour en faire partie.

A Uzès, le guet fonctionne, nous avons largement de quoi assurer une défense sans souci. J'ai une liste d'une trentaine de défenseurs bénévoles prêts à agir en cas de besoin.

Par contre, je crois qu'il faut être réaliste. Certaines villes trouvent très peu de personnes prêtes à s'investir bénévolement, même lorsqu'il s'agit de défendre le lieu où ils vivent. Mais, lorsqu'ils sont sollicités a bon escient, ils peuvent prendre conscience de l'importance de le faire. Au début du mandat de Malk, sur Béziers, il n'y avait qu'une petite poignée ridicule de défenseurs. Ils se retrouvaient à tourner presque chaque jour. Rien n'est vivable dans ce cas. J'ai soutenu et aidé Inaewen a recruté un peu, par missive. Et là, même des p'tits jeunots se sont proposés.

Bref... A mon sens, pour qu'un guet soit efficace, les villageois doivent être informés de son fonctionnement, ce qui n'est pas toujours le cas, ou ce qui est fait dans l'urgence.

Un lien guet/douane/maréchaussée doit aussi se faire de façon régulière pour ne pas faire "empilage", et ce, si possible, pas à une heure trop tardive.

Une salle de réunion peut être grandement utile pour se concerter. Le hic que j'ai rencontré, c'est que je devais obligatoirement passer par le maire pour l'organisation et la mise en place. Le "chef de guet" devrait aussi avoir accès à cette salle, en concertation avec les maires, bien sûr. Certains maires sont assez têtus sur les bords...

Il faut savoir aussi que certaines villes sont complètement dépourvues de douanier, et que s'il y a une maréchaussée, les maires n'en ont pas forcément connaissance. D'où l'importance de cette salle aussi. Un lieu commun ou chacun saurait qui fait quoi, pourrait se présenter, présenter ses fonctions, de manière à savoir à qui s'adresser en cas de besoin.

Voilà, j'espère ne rien avoir oublié dans ce qui me venait en tête sur ce passage éclair.
Revenir en haut Aller en bas
Debba_1er

avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: Défense et Sécurité   Dim 11 Nov 2012, 4:09 pm

Je te remercie, Meval, pour l'apport concernant le guet.
Je ne le voyais pas autrement, même s'il est actuellement à mille lieues de cela, si j'en crois le courrier de recrutement que j'ai eu.
J'ai voulu aller aborder le sujet en place publique, mais je me suis retenu.

Pour le guet, je dirai donc qu'il vaut mieux surtout s'y prendre en avance, en temps de paix pour bien expliquer la chose.
Je ne pense pas aussi que la garde doit être entièrement bénévole. En cas de mobilisation, on peut payer ceux qui prennent les postes.
Aussi, je pense qu'il vaut mieux avoir un seul responsable du guet, qui aura pour tâche la mise en place & à jour de ces listes de volontaires civiles. En avoir un par ville, pour un travail de listing, à faire de façon non régulière, c'est encore des bâtons dans les roues.

Je pense qu'un grand manitou du guet sera capable de tenir ces listes & les mettre régulièrement à jour.

Établir aussi les modalités de l'appel au guet. Qui?! Quand?! Pourquoi?!
Voili, voilou.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Défense et Sécurité   

Revenir en haut Aller en bas
 
Défense et Sécurité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [premier deck Hommes Lezard/Haut Elfes] Défense et Sauvagerie
» Drone de défense / Cible prioritaire
» Systeme de défense omnitron
» Rappel Sécurité
» Système de défense Omnitron

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Domaines de la Famille de Noùmerchat :: Baronnie de Ganges :: Seigneurie de Chateau de Galand :: Election de Novembre 1460 - Salles des débats-
Sauter vers: